Par Claudette Cormier

mercredi 17 mai 2017

De la grande visite!

La semaine dernière, je vous parlais du Grand Marais de Métabetchouan où les oiseaux aquatiques étaient présents en abondance. Depuis une semaine, les glaces du lac Saint-Jean ont calé. Et avec la fonte des neiges dans les montagnes, le niveau d’eau du lac est rapidement devenu très haut. Cela fait que les berges des rivières et des marais connectés autour du lac Saint-Jean sont indisponibles pour la faune aviaire. Les espèces aquatiques se déplacent donc pour s'alimenter je ne sais où, mais la plupart migrent. Présentement, les marais et les cours d’eaux autour du lac sont presque vides d’oiseaux. 

Pour ce qui est des champs inondés, les jours de beau temps ont asséchés les points d’eaux pour la plupart. Cependant, il reste une mare qui est devenue la cible des ornithologues suite à la découverte de deux espèces de barges en fin de semaine dernière. Cela s’est passé à Chambord, au Lac Saint-Jean. En mes 35 années de vie ornithologique, je n’ai jamais eu la chance d’observer une Barge hudsonienne et une Barge marbrée en même temps dans mes jumelles!

La Barge hudsonienne (arrière-plan) et la Barge marbrée (avant-plan) ensemble!

La Barge marbrée

La Barge hudsonienne

Mon copain et moi sommes restés très longtemps sur le site. Nous avons préféré demeurer à l’intérieur de notre véhicule pour être discret et de ne pas déranger les oiseaux qui s’alimentaient. Dans ce point d'eau, d’autres espèces de limicoles étaient également présentes accompagnés de quelques canards.


La Barge hudsonienne traversant la mare à la nage, rencontrant un Grand Chevalier


La Barge marbrée s'alimentait paisiblement

La Barge marbrée a capturé plusieurs vers de terre en se nourrissant


C'est l'heure du nettoyage. Le roux sous les ailes de la Barge marbrée est magnifique!

Soudain, tous les limicoles ont été alertés par le passage d’un Busard Saint-Martin qui est passé tout près. Paniqués, les oiseaux ont fuient les lieux. Nous pensions que notre excursion était terminée mais après le passage du rapace, les limicoles sont revenus au même endroit. Je dois vous dire que j’ai bénéficié d’un grand coup de chance d’avoir pu photographier le dessous des ailes des deux barges en même temps alors qu’elles revenaient se poser sur les berges. Ces deux espèces se ressemblent mais vu du dessous, les critères sont extrêmement différents!

Les barges arrivent en même temps!

Atterrissage!

Ensuite, le Busard Saint-Martin est revenu faire une deuxième ronde près de la mare d’eau où se trouvaient les limicoles. Je vous invite à écouter les sons de la vidéo suivante. En effet, à la vue du busard, la Barge marbrée a lancé un cri d’alerte perçant qui a fendu l’air. Ce cri nous a impressionnés, Germain et moi, par sa puissance vocale. Heureusement, j’ai pu l’enregistrer. Dans cette vidéo vous constaterez que les oiseaux fuient à cause du rapace, sauf pour la Barge marbrée. Au milieu du clip, le flash bleu que vous verrez est une voiture qui passe et qui n’a pas dérangé les oiseaux.


La Barge marbrée alertée par la présence du Busard Saint-Martin

Voilà donc chers amis pour l’attrait principal de la fin de semaine dernière! Sur ce, je vous souhaite bon birding où que vous soyez! À la prochaine!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire